dédicasse
Hôtel - Restaurant "P.Laurès"
 Rue principale - 48600 GRANDRIEU
Tél/Fax: 04.66.46.30.06

L'Hôtel Laures, théatre culturel

     Après des expositions de cartes postales anciennes, de peintures, Christian Laurès met gracieusement à disposition ses salles pour divers événements culturels comme des rencontres de lectures ;

 
affiche

Une récolte pas comme les autres… ;

Une année en terre agricole - Projet " Campagne d'écriture " - Novembre 2011-Novembre 2012  - Ecriture du texte Les Agricoles


 

Rencontres lectures

 (Samedi 16 février, 20h30, Grandrieu, hôtel restaurant Laurès)

         Dans la soirée du samedi 16 février 2013, Catherine Zambon faisait une lecture de son œuvre théâtrale Les Agricoles devant tout un auditoire dans la salle du restaurant de l’hôtel Laurès. Dans le cadre de la campagne d'écriture, un auteur en milieu rural, Catherine Zambon avait séjourné en immersion totale dans quatre exploitations agricoles en Margeride, en Cévennes et en Aubrac. À l'issue de ces séjours, elle revient partager son travail à l'occasion de lectures publiques et dans les familles qui l'ont accueillie. Dans ces  exploitations, elle a partagé avec ces familles d'agriculteurs, leur temps, leur travail, leurs repas, leurs rencontres, leurs rites, leurs souhaits, leurs déceptions et leurs angoisses. Elle a vécu l'expérience des femmes d'agriculteurs, des rapports des éleveurs avec la vie et la mort des animaux, avec la société, avec la banque, avec l'industrie alimentaire, avec la nature. À force d'observations, Catherine Zambon a écrit un témoignage magnifique sur l'évolution du monde rural avec ses difficultés et ses espoirs sous forme théâtrale pour trois acteurs. L'un étant le narrateur et les deux autres représentants des agriculteurs, le tout avec sensibilité, clairvoyance et surtout sans caricature de la vie agricole.
 
Catherine Zambon



 « « « J'ai un grand attachement au monde agricole, probablement parce que beaucoup de mes amis d'enfance étaient filles ou fils d'agriculteurs, de vignerons du Beaujolais, et que les paysages forgés par l'agriculture ont été des terres de jeux. Les saisons passaient, rythmées par les vendanges, le relevage, la taille... Ayant quitté le Beaujolais, alors que j'habitais en ville, je demandais périodiquement à ma sœur, viticultrice : Que faites-vous en ce moment dans les vignes ? Je vivais, au loin, ce rythme du travail.
Puis, en Beaujolais, comme dans d’autres régions agricoles, la crise est advenue avec sa cohorte de misères : faillites, suicides, renoncements, arrachages des vignes. Tout cela dans un mutisme total. Femmes, hommes, paysages : tout a semblé, d'un coup, comme broyé. J'avais déjà fait rentrer dans Les Z'Habitants un peu de ruralité. Là, il m'a semblé nécessaire de prendre parole.
       Pour cela, j'ai imaginé non pas fureter en terres agricoles, mais y vivre, de longues périodes, auprès de différentes familles. Afin de dépasser le silence et de lire, dans la geste quotidienne, un peu de l'indicible de ce monde. J'allais devenir un temps une sorte de stagiaire, ou presque, car je ne sais rien faire des tâches agricoles. Aussi insensé que cela puisse paraître, sept familles ont accepté de me recevoir et de s'empêtrer de ma présence. » 
Trois structures ont décidé de soutenir ce projet et de le rendre possible, dont
 Les Scènes Croisées de Lozère, avec l'aide de la Chambre d'agriculture, m'ont mise en relation avec quatre familles. Je suis allée vivre dix jours en hiver chez chacune et je vais y retourner dix jours en été (Nasbinals, Grandrieu, Villefort, Gabriac). La SACD et le Syndéac soutiennent ce projet par l'octroi d'une bourse qui permettra aux Scènes Croisées de Lozère de financer partiellement une production du spectacle.
En Lozère, (comme dans le Lubéron et ailleurs : Beaujolais et Beauce) j'ai multiplié interviews et échanges. Lors de mon immersion hivernale : Aubrac, Margeride, Cévennes, je suis allée de l'étable à l'abattoir, invitée ici à une partie de chasse, là à une réunion agricole. Moments passionnants qui sont le terreau de mon écriture des Agricoles. » » »


Elle devrait être mise en scène en 2013-2014.

 

 
MARS 2014 - MISE EN SCENE

Création théâtrale en tournée en Lozère
 
Trois acteurs : deux hommes, une femme, prêtent leur voix aux mots de l’auteur plus qu’ils n’interprètent un rôle. Trois acteurs qui se passent la parole, se la reprennent, chuchotent, racontent à la place de Catherine Zambon qui n’est jamais loin. Quelque soit le lieu où il est joué, le spectacle repose sur l’acteur qui dit le texte au plus près du public. Tout se noue dans cette proximité où il ancre son regard dans celui du spectateur. Mis en scène par Catherine Zambon, ce spectacle est l’aboutissement d’une résidence d’auteur de trois mois en Lozère et dans le Luberon.
 
La pièce est joyeuse, pleine de sourires, pourtant le propos est grave. Ce que raconte Les Agricoles, ce sont des histoires de paysans, de terre, de paysage, de bêtes, d’élevage, de nourriture… Et le récit d’une citadine venue apprendre « comment oser le vivant tout en côtoyant... la mort » pour revenir « terrassée parce que la mort, personne, ici comme ailleurs n’est prêt à s’y confronter ».
 
Produit par Scènes Croisées et mis en scène par Catherine Zambon, ce spectacle est l’aboutissement d’une résidence d’auteur de trois mois en Lozère et dans le Luberon. Le texte est publié chez Lansman Editeur.




soiree grandrieu

 Outre à Grandrieu, la troupe va se produire dans tout le Département de la Lozère:
Tournée en Lozère du 14 mars au 5 avril : Grandrieu - Langogne- St-Chély-d’Apcher- Nasbinals - St-Germain-du-Teil - Le Massegros - Villefort - Vialas - Ste-Croix-Vallée-Française - Langlade
 

affiche

 L'hôtel est heureux d'avoir accueilli cette équipe pendant plusieurs jours. Mme ZAMBON a dédicassé sont livre à Christian:

livre

dédicasse