HOTEL PAUL LAURES
CAFE HOTEL RESTAURANT

Comment la famille Laurès arrive à Grandrieu:


Du Caylar (34) à Place Vendôme - Paris



 
Fin des années 1800, le "père" Laurès monte avec sa famille à Paris et quitte le berceau familial situé au Caylar (34).
Ebéniste, il est engagé au Ritz (aujourd'hui la propriété de l'homme d'affaires égyptien Mohamed Al-Fayed) en tant que tel et est chargé de confectionner les meubles des chambres de l'ancien "hôtel de Gramont", transformé en hôtel en 1897 par l'architecte Charles Mewès pour César Ritz, qui veut alors construire un grand hôtel de luxe.
"Le Ritz" devient dès lors le lieu prisé de la bonne société mondaine.
Il accueille, dès les premières années, de prestigieuses personnalités comme l'écrivain Marcel Proust.
Son fils, le "petit" Marcel est baigné, en grandissant, dans l'ambiance de ce palace et est passioné plus par la cuisine que par l'ébénisterie. C'est fort logiquement qu'il intègre la "brigade" d'Auguste Escoffier.
Cet illustre chef cuisinier du Ritz "roi des cuisiniers et cuisinier des rois" a modernisé et codifié la cuisine raffinée, en créant de nombreuses recettes reprises ensuite par d'autres chefs et qui a fait connaitre internationalement la cuisine française.
Monsieur Auguste Escoffier a également développé le concept de brigade de cuisine, en rationalisant la répartition des tâches dans l'équipe et veillant à l'image de marque du cuisinier (propre, méticuleux, non-buveurs, non-fumeur, ne criant pas).
C'est au contact de ce Maître que Marcel Laurès a fait ses armes, gravissant petit à petit les échelons et obtenant la qualification de Maître saucier (1914)
 
 




De Paris à Grandrieu


 
1914, fini le Ritz et direction le front pour Marcel Laurès qui va passer quatre années loin des fourneaux. Prisonnier, gazé, il reviendra de la guerre avec des problèmes de santé, qui l'obligeront à se soigner avant d'envisager un retour en cuisine.
C'est en 1920 qu'il fit son retour et conseillé médicalement de vivre en altitude, il fit le choix du "pays" d'origine de son épouse ; Grandrieu.
Ils achetèrent l'hôtel tenu par la famille Chastang. Le couple avait déjà un fils, Robert et deux autres naîtront au coeur de la Margeride ; Paul et Edmond.

 
 





Successivement l'hôtel fut tenu par:

-1920 à 1945: Laurès Marcel
-1945 à 1950: Laurès Robert (fils de Marcel)
-1950 à 1969: Laurès Paul (fils de Marcel)
-1969 à 1989: Laurès Simone (Veuve de Paul)
-1989 à 2017: Laurès Christian (fils de Paul et Simone)
-2017 à (en cours): Luchelli Enzo





 

























 











 
     


     Christian Laurès




 
Christian Laurès prenant une retraite bien méritée est heureux de passer le flambeau à la nouvelle équipe dirigée par Enzo Luchelli

 
 
 

 
          1965 l'hotel et la rue principale
 
 
 
                           


                          








                      1970 l'hotel

1970
















 
 
 
 
...